Imprimer Envoyer a un ami

Un congrès international tourné vers l'avenir !

115 participants, 12 pays représentés, 3 jours de prospective tels furent les ingrédients du 3ème congrès de la Fédération Internationale des petits frères des Pauvres qui s’est déroulé du 24 au 27 mai au Centre de Rencontre des Générations.

 

 

Penser l’action des petits frères des Pauvres en 2040 à travers le monde, à la lumière des principales métamorphoses que vont connaître nos sociétés : changements démographiques, explosion des classes moyennes dans les pays du sud, progrès technologiques, progrès de la médecine, évolution des liens sociaux, évolution de l’habitat pour les personnes âgées…. Tel était le challenge lancé aux participants.

 

Par des jeux, des ateliers, les interventions de Michel Camdessus (ancien directeur du FMI) et Louise Aronson (Médecin gériatre et professeur aux US), les membres de la Fédération Internationale ont pu réaliser combien les gestes simples de l’amour des autres, dans la tendresse humaine, la proximité et la durée sont les plus indispensables pour que notre monde soit vivable. Loin d’être dépassés, ces gestes sont de l’âge qui vient. Ils sont la clé du renouveau du lien social.

 

L’action des petits frères des Pauvres a donc encore tout son sens dans le combat contre l’isolement pour les années à venir mais chaque association devra s’adapter aux évolutions technologiques, économiques, sociales et démographiques pour répondre au mieux aux besoins des personnes âgées et à ceux des bénévoles.

 

 

Ces trois jours de prospective ont aussi permis à toutes les associations de la Fédération Internationale de réaliser l’importance du développement futur de nos actions dans les pays du sud. Ainsi que celle de la sensibilisation du grand public à la situation d’isolement des personnes âgées. Sam Dick, de Campaign to End Loneliness en Grande-Bretagne, a montré combien la communication peut faire bouger les citoyens, les politiques.

 

 

L’isolement progresse partout, y compris dans des cultures qu’on pensait à l’abri de ces problématiques. « Ce congrès a permis d’échanger sur comment on peut développer la fraternité, comment on arrive à mobiliser des citoyens, comment on arrive à faire prendre conscience à la société de cette problématique et comment on fait pour que chaque citoyen se sente responsable de ses voisins âgés » (Armelle de Guibert, Déléguée générale des petits frères des Pauvres en France).

Imprimer Envoyer a un ami

Une ministre de la Solitude nommée au Royaume-Uni

 

Conformément aux recommandations d'une commission parlementaire, afin de lutter contre l'isolement qui touche plus d'une personne sur 10 au Royaume-Uni, une ministre de la Solitude a été nommée par Theresa May.

L’objectif est de lutter contre ce qu’elle appelle «la triste réalité de la vie moderne », qui affecte des millions de personnes.

 

Tracey Crouch, la ministre des Sports et des Jeux olympiques, se chargera de la mission. « Je veux relever ce défi pour notre société et pour que nous prenions tous des mesures face à la solitude qui touche les personnes âgées, les travailleurs sociaux, ceux qui ont perdu des proches ou encore ceux qui n’ont personne à qui parler et avec qui partager des moments », s’est exprimée Tracey Crouch.

Une majorité des personnes de plus de 75 ans vit seule au Royaume-Uni, dont environ 200.000 qui déclarent ne pas avoir eu une conversation avec un ami ou un membre de leur famille depuis plus d’un mois, selon la Croix-Rouge britannique.

Une campagne pour mettre fin à la solitude, « Campaign to End Loneliness», rapporte que la plupart des médecins britanniques affirme voir entre un et cinq patients par jour, qui viennent principalement parce qu’ils se sentent seuls.

Sources : AFP CNews, 18.01.2018

« Plus de la moitié des hommes et des femmes de plus de 75 ans en Grande-Bretagne vivent seuls. Les trois quarts des personnes âgées disent qu’ils sont seuls, et plus d’un tiers de ces derniers pensent que leur solitude « n’est pas de leur ressort ». La plupart confessent n’avoir jamais parlé à un ami ou un membre de leur famille de comment ils se sentent. »

Selon Robbie, 91 ans, « la solitude c’est n’avoir personne pour ne rien faire avec. »

" Les personnes seules sentent qu’elles devraient être connectées, et si elles se sentent déconnectées, aliénées, alors c’est qu’elles ont dû commettre une erreur - ou que c’est le destin qui les a mises dans cette situation, ou quelque chose qu’elles ont fait ". C’est un mélange entre de la paranoïa et le fait qu’ils portent des jugements très catégoriques envers les autres. » 

Sources: The Economist - Maggie Fergusson "In solitude what happiness?" - February/March 2018

La Fédération Internationale des petits frères des Pauvres, qui organise son congrès international en mai 2018 aura le privilège d’accueillir un membre de l’équipe de « Campaign to End Loneliness » pour témoigner de leur travail de sensibilisation du grand public.

Imprimer Envoyer a un ami

Faire mémoire...

Faire mémoire. Un hommage qui exprime le respect et la reconnaissance d’une personne chère.

Les membres de la Fédération Internationale des petits frères des Pauvres rendent hommage aux personnes âgées accompagnées après leur mort, selon les pratiques et les traditions propres à chaque pays. En voici quelques exemples.

« Ici on peut rire de tout, même de la mort ». Ce vieux proverbe résonne comme une rengaine partout au Mexique et en dit long sur la fête des morts, célébrée depuis des millénaires. L’association Amigos de los Adultos Mayores érige un autel et le décore d’offrandes traditionnelles comme le sel, l’eau, les fleurs, les bougies et, parfois, les plats préférés des défunts. Leur photo est aussi affichée car ne pas se souvenir d’une personne décédée au Mexique c’est la faire mourir une deuxième fois.

 
 
A Minneapolis, les bénévoles et salariés de Little Brothers Friends of the Elderly se recueillent une fois par an pour rendre hommage aux personnes âgées décédées au cours de l’année. Des bougies avec leur prénom sont disposées sur une table. Puis on célèbre leur vie en se racontant des souvenirs autour d’un café et de quelques friandises.

 

 

De leur côté, les Petits Frères du Québec organisent une journée commémorative en se rendant dans un cimetière où un caveau de l’association s’y trouve. Ils se recueillent puis ont pour tradition d’organiser un lâcher de ballons, qui s’envolent, portés par la légèreté des consciences apaisées.            

 

 

Ces moments, vécus différemment dans chaque pays ou association, rappellent combien l’action menée est primordiale. L’engagement des petits frères des Pauvres est resté le même depuis sa création, à savoir l’accompagnement jusqu’à la fin de vie des personnes âgées. C’est ce qui fait la spécificité de son action. Les commémorations sont aussi des moments importants pour les bénévoles afin de dire un dernier au revoir aux voix chères qui se sont tues.

Imprimer Envoyer a un ami

Il suffit d’un petit geste pour améliorer la vie d’une personne

#ConnectingGenerations est un événement caritatif destiné à rassembler des personnes de tous âges, en particulier à l'occasion de Noël. Mali Bracia Ubogich (l’organisation des petits frères des Pauvres en Pologne) vise à améliorer la qualité de vie des personnes âgées en brisant le tabou et en parlant ouvertement de leur solitude.

Jakub Kucner (Mister Pologne 2017) a eu l'idée de réaliser un calendrier avec des photos de célébrités avec des bénévoles et des personnes âgées accompagnées par l’association. 13 stars polonaises (journalistes, mannequins et acteurs) se sont prêtées au jeu.

"C'est une manière d'attirer l'attention sur le problème de la solitude et d’inciter chacun à se mobiliser pour la prévention de celle-ci. Nous ne savons jamais ce que le destin nous réserve, ce qui se passera dans nos vies et comment nous allons passer les dernières années de notre vie. Noël est une période très spéciale où personne ne devrait être seul », explique Urszula Rogala, une bénévole de Mali Bracia Ubogich qui a co-organisé l'événement.

Se rassembler autour de la table de Noël contribue à réintroduire de la « normalité » dans la vie des personnes âgées seules et à créer une véritable atmosphère de Noël, indépendamment des barrières intergénérationnelles. Chaque année, c'est possible, grâce aux donateurs et à l’implication des bénévoles.

Imprimer Envoyer a un ami

Thanksgiving: un moment important aux Etats-Unis

C'est l'une des fêtes les plus importantes aux États-Unis. C'est un jour où les gens se rassemblent en famille dans la joie et la bonne humeur. C'est aussi un jour où les gens n'oublient pas d'aider ceux qui sont dans le besoin.

C'est pourquoi Little Brothers – Friends of the Elderly organise un repas chaque année pour permettre aux personnes âgées isolées de profiter de ces vacances et de se retrouver dans un environnement convivial.

Ils ont organisé le repas de Thanksgiving, avec la traditionnelle dinde, dans 7 villes des Etats-Unis.

 

Des centaines de bénévoles ont rendu cette journée possible et ont permis à des centaines de personnes âgées de profiter de ce moment pour parler, rire, danser et partager un bon repas.

On a demandé à Leo Niemczyk, une personne âgée de Boston, où il passerait Thanksgiving si l'événement n'existait pas et il a simplement répondu : « Je serais seul dans mon appartement ».

Ceux qui ne pouvaient pas se déplacer au repas n’ont pas été oubliés : le repas leur a été livré chez eux.

 

Imprimer Envoyer a un ami

Le jour des Morts : une fête haute en couleur !

El dia de los Muertos (la fête des morts) est l’une des fêtes les plus importantes au Mexique. Elle débute le 31 octobre et se poursuit jusqu’au 2 novembre.

C’est l’occasion pour les mexicains de se retrouver en famille et de célébrer leurs défunts autour des autels installés et décorés à cet effet. Ils se donnent rendez-vous dans les cimetières, lavent les tombes, les décorent et jouent de la musique tout au long de la journée. Loin de l’idée d’une journée morbide et morose mais plutôt, au contraire, un jour de fête haut en couleurs !

 

Cette année, cette journée s’inscrit dans un contexte bien particulier. En effet, le Mexique a été frappé par un terrible tremblement de terre le 19 Septembre 2017. Le bilan est catastrophique, plusieurs centaines de morts et un grand nombre de blessés. Les trois lieux d’action de l’association mexicaine ont été touchés. L’une de leur implantation, leur voiture et certaines maisons de personnes âgées accompagnées par l’association ont été détruites.

Au-delà des pertes matérielles, les personnes ont été marquées psychologiquement et l’association leur offre un espace de parole.

Imprimer Envoyer a un ami

Le 1er octobre, nous avons célébré la Journée internationale des personnes âgées, chacun à notre manière

Ce sont des centaines de bénévoles et de salariés qui se sont mobilisés, dans 10 pays, pour sensibiliser le grand public à l’isolement des personnes âgées dans nos sociétés et susciter l’engagement de chacun.

Quelques faits marquants :

En Roumanie, la campagne a mobilisé près de 500 bénévoles dans 28 comtés du pays, qui ont organisé 70 évènements et ont offert 6500 fleurs à leurs aînés. 50 organisations partenaires (entreprises, associations, structures publiques) ont participé à la campagne.

En Suisse, les bénévoles ont été à l’initiative de la toute première distribution de roses à Rolle.

Au Mexique, au lendemain du terrible tremblement de terre qui a durement touché les personnes âgées et les bénévoles de l’association, et malgré le traumatisme, ces derniers ont tenu à faire un geste. Ils ont offert une centaine de roses en tissu feutre qui avaient été confectionnées par les personnes âgées.

 

En France, la campagne a été marquée par les résultats d’une étude commandée par l’association qui a révélé que plus de 300 000 personnes âgées étaient en situation de « mort sociale », c’est-à-dire exclues des principaux cercles de relation (famille, amis, voisinage, associations). En plus de la distribution de 125 000 roses dans 232 villes, un petit film a été mis en ligne pour sensibiliser le grand public à ce phénomène.

 

En Allemagne, à Hambourg, l’association et ses partenaires ont organisé un grand flashmob avec des personnes de plus 60 ans, sur une chanson créée spécialement pour cette occasion. La fête s’est ensuite poursuivie dans un célèbre club de musique qui est essentiellement fréquenté par des jeunes en temps normal. Une façon de donner une autre image et une autre place aux personnes âgées dans notre société.

 

Imprimer Envoyer a un ami

Amics de la Gent Gran fête ses 30 ans !

La fondation Amics de la Gent Gran célèbre ses 30 ans d’action en Catalogne, avec un slogan qui traduit bien son attention à la qualité des relations nouées avec les personnes âgées : « Depuis 1987 en bonne compagnie ». Cela fait donc 30 ans que le mouvement des petits frères des Pauvres est présent en Espagne.

Cette année anniversaire a été marquée par une très belle exposition qui raconte, en photos et en textes, cinq histoires d’accompagnement. Elle s’est terminée en beauté avec un magnifique concert donné par l'un des plus anciens chœurs d'enfants d'Europe qui a réuni plus de 1000 personnes, dont 500 personnes âgées mais aussi des bénévoles, des donateurs, des partenaires et des représentants de la ville et de la région. 

C’est aussi l’année que l’organisation a choisi pour lancer son observatoire de la solitude, qui vise à mieux comprendre le phénomène complexe de la solitude afin de mieux appréhender les effets négatifs de la solitude non désirée et de promouvoir des outils pour sa prévention.

Aujourd’hui, l’implantation catalane mobilise 1800 bénévoles qui accompagnent plus de 1500 personnes âgées.

Imprimer Envoyer a un ami

Un séminaire international pour le développement de notre action

Face au vieillissement de la population, comment développer notre action de lutte contre l’isolement des personnes âgées ? Comment sensibiliser et mobiliser toujours plus de citoyens dans nos 10 pays respectifs ?

Cette question a réuni 50 participants venus de toutes les organisations membres de la Fédération Internationale pour le deuxième séminaire sur le développement, qui s’est tenu en France du 14 au 17 septembre.

Après avoir rencontré des équipes de bénévoles et de salariés dans 5 régions de France, les participants se sont retrouvés à Paris pendant 2 jours pour échanger leurs expériences et réfléchir ensemble aux solutions.

Une rencontre qui a bénéficié du soutien de l'Institut Franco-Allemand (dfi) et de la Fondation Robert Bosch Stiftung, organisateurs du concours d’idées "On y va", visant à soutenir l'engagement citoyen en Europe..., que nous avions remporté !

Imprimer Envoyer a un ami

Aimons jusqu’au bout !

 « J’ai été aimée, aujourd’hui je vis sans amour ». C’est le slogan choc de cette campagne visant à alerter l’opinion publique sur la solitude des personnes âgées.

L’association des Petits Frères du Canada souhaite ainsi sensibiliser les Québécois aux réalités des personnes âgées vivant sans amour et dans l’oubli. Le grand public est invité à signer une déclaration pour joindre sa voix à celle de l'association pour appeler à une prise de conscience et à un débat de société sur l’isolement des ainés.

Pour apporter son soutien : http://www.aimonsjusquaubout.ca/ 

Imprimer Envoyer a un ami

Retour sur une année d’expérience de l’association Jamais Seul - Amis des Personnes Agées en Roumanie

En 2016 naissait l’association Jamais Seul – Amis des Personnes âgées en Roumanie. Cette première année a été pleine de questions et de doutes, mais en même temps pleine d’espoir et de motivation pour atteindre les personnes âgées seules de Roumanie.

L’association a réussi à apporter de l’espoir, de l’amitié et un coup de main plus que nécessaire à plus de 1000 personnes âgées, dans 5 villes, avec l’aide de 280 bénévoles. Cela a représenté plus de 11 800 heures (soit 491 jours) de bénévolat auprès de personnes âgées, à domicile, en maison de retraite ou lors d’activités à l’extérieur.

Les bénévoles ont fait 2228 visites à domicile, ont offert une aide aux personnes âgées ayant des difficultés à sortir de chez elles plus de 320 fois, ont apporté une aide matérielle ou financière à 174 d’entre eux et, ensemble, ils ont partagé 1380 instants de détente et de rires dans des maisons de retraite.

“ Nous avons essayé d'apporter de la joie aux personnes âgées seules, de restaurer leur dignité et de leur faire se sentir utiles. Nos actions n'auraient pas été possibles sans l'aide des petits frères des Pauvres de France, de nos donateurs, sponsors, soutiens et bénévoles, que nous aimerions remercier. Leur implication et leur soutien nous ont donné confiance dans un possible changement de comportement de notre société envers les personnes âgées, un changement que nous souhaitons et qui continuera à être notre constante préoccupation. » (Anca Zavadescu, présidente de l'association)

"En 2017, nous voulons poursuivre nos activités et découvrir les moyens de soutenir les personnes âgées dans d'autres villes. Nous visons à soulager la solitude de 1100 personnes âgées, à impliquer 300 volontaires dans plus de 12 000 heures de bénévolat. Nous continuerons nos visites à domicile et les activités qui réduisent la solitude dans les maisons de retraite, le soutien pour Pâques et Noël, ainsi que nos vacances d'été. Nous continuerons nos ateliers de tricot (avec la campagne de l'écharpe des grands-mères - en partenariat avec Amics de Gent Gran à Barcelone) et célébrerons la Journée internationale des personnes âgées avec notre campagne Des fleurs pour l’âme." (Anca Iosub, directrice)

Imprimer Envoyer a un ami

Les échanges : la force du réseau international

Du 22 au 25 février 2017, des membres du réseau international des petits frères des Pauvres se sont réunis à Rolle pour échanger sur la question de la recherche de fonds. Depuis 7 ans, ce séminaire annuel permet à chacun d’apprendre des autres, de découvrir les réalités et techniques de chaque pays. Européens, canadiens et américains partagent la même préoccupation : développer la collecte pour accompagner un plus grand nombre de personnes âgées. 

Imprimer Envoyer a un ami

Les impacts de l’isolement relationnel prolongé sur la santé équivaudraient à fumer 15 cigarettes par jour

Ces derniers mois, la presse américaine s’est fait l’écho de nombreuses études qui illustrent les effets toxiques de l'isolement et de la solitude chronique sur la santé et le bien-être des personnes âgées.

En septembre et décembre, le New York Times a publié trois articles qui ont attiré l'attention du public sur les effets de l'isolement social. Juste avant Noël, le journal Star Tribune a présenté un portrait touchant de la solitude vécue par Terry, une personne âgée accompagnée, et le rôle que Little Brothers - Friends of the Elderly de Minneapolis/St. Paul joue dans sa vie pour compenser son isolement. Et en janvier, le réseau de radiodiffusion NPR a diffusé l’histoire d’Emil, qui est devenu isolé et seul après avoir subi un accident vasculaire cérébral, et de Shipra, le bénévole de Little Brothers - Friends of the Elderly de San Francisco qui lui rend visite régulièrement. Leur histoire a par la suite été reprise dans le Chicago Tribune.

“Les risques sur la santé d’un isolement relationnel prolongé équivaudraient à fumer 15 cigarettes par jour.” - La Fondation AARP

Ces médias renommés se font l’écho de nombreuses études qui illustrent les effets toxiques de l'isolement et de la solitude chronique sur la santé et le bien-être des personnes âgées. Selon une étude publiée dans le Journal de l'American Medical Association (JAMA), la solitude est liée au déclin de presque toutes les capacités fonctionnelles. D'autres études révèlent un lien avec déficience mentale, système immunitaire compromis, augmentation des maladies vasculaires, inflammatoires et cardiaques, et un risque accru de décès.

Imprimer Envoyer a un ami

La Fédération Internationale accueille deux nouvelles associations membres

14 ans après l’accueil de l’association polonaise, la Fédération Internationale des petits frères des Pauvres s’agrandit en accueillant deux jeunes associations dynamiques qui luttent contre l’isolement des personnes âgées au Mexique et en Roumanie.

Lors de son assemblée générale des 4 et 5 novembre 2016, la Fédération Internationale a voté à l’unanimité pour l’accueil des deux associations, qui viendront joindre leur action à celle des huit autres associations membres.

Au Mexique, l’association, Macochoa Abrazar Amigos de los Mayores, créée en 2012, agit auprès des personnes âgées les plus vulnérables d’un quartier de Cuernavaca, près de Mexico. Autour d’un accueil de jour, les activités collectives et les visites à domicile se développent progressivement. En 2016, l’action s’étend dans deux nouveaux lieux (Miacatlan et Altavista). Aujourd’hui, l’association rassemble une trentaine de bénévoles qui agissent auprès de plus de 80 personnes âgées.

 

En Roumanie, à partir de 2006, la Fondation de la Princesse Margareta de Roumanie développe le programme “Jamais seul” pour lutter contre l’isolement des personnes âgées en Roumanie, suite à une rencontre avec l’association française les petits frères des Pauvres. Avec le soutien de la France pendant 5 ans, l’action se développe rapidement et, fin 2015, les bénévoles décident de fonder une association dédiée à cette cause, l’association Niciodata singur, prietenii varstnicilor (Jamais seul – Amis des personnes âgées).

 

Imprimer Envoyer a un ami

Election des nouveaux président et trésorier

L’Assemblée générale des 4 et 5 novembre 2016 a élu un nouveau président, M. Giancarlo RUSSO (membre du Conseil d’Administration de l’association française) et un nouveau trésorier, M. Luc VILLENEUVE (Président des Petits Frères du Canada), pour des mandats de 2 ans.

>> Le bulletin de nouvelles de l’Assemblée générale des 4-5 novembre 2016 

<< 1 2 3 4 >>