COP21 Paris 2015 : en quoi les personnes âgées peuvent-elles être concernées par la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques ?

HelpAge International porte la voix des personnes âgées lors de la COP21 qui se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Nous vous proposons ici des extraits d’un article très intéressant sur le sujet, que vous pouvez retrouver sur le site d’HelpAge.

(c) Robin Wyatt/HelpAge International
Man Chan, Man Chan, chef du village Piang Kok en Thaïlande, dans son centre de RRC

 

La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (ou COP21) est une opportunité décisive de parvenir au premier accord universel et contraignant permettant de s’attaquer effectivement aux changements climatiques et d’engager les sociétés du monde entier sur la voie d’économies à faibles émissions de carbone et capables de s’adapter aux changements climatiques. Cet accord devrait devenir effectif en 2020.

Pour y parvenir, la méthode est double : travailler à réduire le réchauffement global sous les 2 degrés celsius en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, et faire en sorte que les pays où le changement climatique a déjà des effets puissent s’adapter.

Une équipe d’HelpAge sera présente à Paris pour appeler les dirigeants mondiaux à s’accorder sur un cadre réaliste et engageant et pour s’assurer que les stratégies développées prennent en compte le fait que le changement climatique se déroule dans un monde vieillissant. 

Quel est l’impact du changement climatique sur les personnes les plus âgées ?

Le changement climatique crée un environnement plus explosif et imprévisible, dans lequel des catastrophes naturelles se produisent 5 fois plus souvent que ce n’était le cas dans les années 1970.

Lors de catastrophes telles que inondations, tremblements de terre et tempêtes, les personnes âgées sont touchées de façon disproportionnée en raison de leurs vulnérabilités spécifiques liées à l’âge. 

Comment la COP21 peut-elle contribuer à faire en sorte que les personnes âgées soient mieux armées face aux catastrophes ?

Un élément clé pour réduire l’impact des catastrophes naturelles sur les personnes âgées sont les méthodes dites de Réduction des Risques de Catastrophes naturelles (RRC). En travaillant avec les personnes âgées pour comprendre leurs vulnérabilités, les autorités peuvent mettre en place des plans d’adaptation qui tiennent compte de l’âge pour atténuer l’impact de ces catastrophes.

HelpAge conduit des travaux de RCC auprès de populations en situation de risque de catastrophe naturelle dans plus de 15 pays. Nous faisons la promotion des démarches de résilience* au travers d’initiatives qui ciblent les personnes âgées et leur permettent de prendre un rôle actif dans l’évaluation des risques de catastrophe.

Ainsi, pour aider les personnes âgées dans les villages de Thaïlande, nous avons accompagné la création de plans de réaction post-catastrophe, gérés chacun par un comité de 10 personnes. Cela consiste par exemple, en cas de catastrophe, à aller vérifier que chaque personne âgée de la communauté est saine et sauve. 

Pour en savoir plus :

- Découvrir dans quels pays le risque de catastrophe pour les personnes âgées est le plus élevé : the Disaster Risk and Age Index.

- Lire d’autres articles sur les travaux de Réduction des Risques de Catastrophes naturelles : DRR and climate change work.

HelpAge International / 12-2015 / Extraits

* La résilience correspond à la capacité des individus affectés par des
catastrophes à rebondir et à revenir à des conditions de vie dignes. 

 

L'article complet : http://www.helpage.org/what-we-do/climate-change/cop21-paris-2015-united-nations-climate-change-conference/

En savoir plus sur le sujet :
 
 

Actualités

Voir tout >>>