Un congrès international tourné vers l'avenir !

115 participants, 12 pays représentés, 3 jours de prospective tels furent les ingrédients du 3ème congrès de la Fédération Internationale des petits frères des Pauvres qui s’est déroulé du 24 au 27 mai au Centre de Rencontre des Générations.

 

 

Penser l’action des petits frères des Pauvres en 2040 à travers le monde, à la lumière des principales métamorphoses que vont connaître nos sociétés : changements démographiques, explosion des classes moyennes dans les pays du sud, progrès technologiques, progrès de la médecine, évolution des liens sociaux, évolution de l’habitat pour les personnes âgées…. Tel était le challenge lancé aux participants.

 

Par des jeux, des ateliers, les interventions de Michel Camdessus (ancien directeur du FMI) et Louise Aronson (Médecin gériatre et professeur aux US), les membres de la Fédération Internationale ont pu réaliser combien les gestes simples de l’amour des autres, dans la tendresse humaine, la proximité et la durée sont les plus indispensables pour que notre monde soit vivable. Loin d’être dépassés, ces gestes sont de l’âge qui vient. Ils sont la clé du renouveau du lien social.

 

L’action des petits frères des Pauvres a donc encore tout son sens dans le combat contre l’isolement pour les années à venir mais chaque association devra s’adapter aux évolutions technologiques, économiques, sociales et démographiques pour répondre au mieux aux besoins des personnes âgées et à ceux des bénévoles.

 

 

Ces trois jours de prospective ont aussi permis à toutes les associations de la Fédération Internationale de réaliser l’importance du développement futur de nos actions dans les pays du sud. Ainsi que celle de la sensibilisation du grand public à la situation d’isolement des personnes âgées. Sam Dick, de Campaign to End Loneliness en Grande-Bretagne, a montré combien la communication peut faire bouger les citoyens, les politiques.

 

 

L’isolement progresse partout, y compris dans des cultures qu’on pensait à l’abri de ces problématiques. « Ce congrès a permis d’échanger sur comment on peut développer la fraternité, comment on arrive à mobiliser des citoyens, comment on arrive à faire prendre conscience à la société de cette problématique et comment on fait pour que chaque citoyen se sente responsable de ses voisins âgés » (Armelle de Guibert, Déléguée générale des petits frères des Pauvres en France).

Actualités

Voir tout >>>