Imprimer Envoyer a un ami

Bulletin de nouvelles de l’assemblée générale des 20 et 21 mars 2015 tenue à Barcelone

La fédération internationale des petits frères des Pauvres réunit ses instances décisionnelles deux fois par année, au printemps et à l’automne. Avec le président, les délégués des huit pays membres forment le conseil et l’assemblée générale et assurent la prise de décisions sur un ensemble de dossiers d’intérêt commun à la mission des petits frères. Ils planifient ensemble l’action jugée pertinente et utile à tous.


L’Assemblée générale a été chaleureusement accueillie à Barcelone par « Amics de la Gent Gran» les 20 et 21 mars derniers. Voici quelques grandes lignes qui ressortent de ces rencontres.
 
Tout d’abord, se dégage un constat général que la Fédération internationale se consolide, et se structure désormais avec plus de méthodologie, grâce à l’implication marquée du président, Pierre Asselin, du trésorier, Francesc Patricio et l’implication de la France. Elle s’organise pour arriver à une plus grande autonomie et capacité de mieux servir ses membres.
 
A noter plus particulièrement ;
 
 Que les membres du conseil/assemblée ont été heureux d’accueillir plusieurs nouveaux délégués représentant leur pays, dont Wolf Hinsching (Allemagne), Caroline Sauriol (Canada), Hervé Goarant (Suisse), Simone Mitchell-Peterson (USA).
 
 Le congrès qui aura lieu à Cincinnati, USA, (du 15 au 18 octobre 2015) avance bien. L’équipe organisatrice vous promet des sujets actuels et intéressants. Les budgets sont définis et les délégations s’organisent.
 
 La commission sur le futur et la gouvernance de la Fédération s’est réunie à quelques reprises. Ses travaux progressent bien sur des éléments substantiels tels la Charte internationale qui doit promouvoir des valeurs rassembleuses, les statuts et règlement intérieur de la fédération et avec un regard sur les budgets. La commission poursuivra ses travaux en cours d’année avec l’apport d’un consultant externe et fera rapport.
 
 Un atelier a permis aux délégués formant le conseil de revoir son rôle, tant pour refléter les besoins des pays auprès du conseil que pour retourner à ceux-ci afin de faire circuler les décisions et l’information.
 
 Les divers éléments du plan stratégique dont s’est dotée la fédération avancent bien. Quelques dossiers ont déjà été livrés, d’autres sont en voie d’achèvement et des ajustements au plan ont été apportés pour l’actualiser et mieux refléter les besoins, notamment en matière de communication.
 
 La France pilote activement un dossier qui devrait permettre à la fédération d’accueillir bientôt un nouveau membre, la Roumanie. Leurs représentants seront parmi nous à Cincinnati.
 
 Enfin, un comité travaille présentement au développement d’une politique de gestion de crise pour des besoins d’aide d’urgence susceptibles d’être exprimés par les membres à la Fédération. Ce dossier avance bien et la fédération pourra bientôt compter sur un cadre d’action bien défini pour gérer ces situations.
 
Pierre Asselin,
Président
 
La Fédération Internationale des petits frères des Pauvres est un organisme international à but non lucratif actif dans huit pays et comptant des milliers de bénévoles à travers le monde.
 
Elle a été créée en 1979 afin de promouvoir l'action des petits frères des Pauvres de par le monde, en aidant les organisations membres à développer leur action en encourageant et facilitant la communication entre pays membres, en encourageant le développement d’implantations dans d’autres pays.
 
Président : Pierre Asselin
 
Pays :
 
Allemagne
Délégué : Wolf Hinsching
www.freunde-alter-menschen.de
 
Canada
Déléguée : Caroline Sauriol
www.petitsfreres.ca
 
Espagne
Délégué : Francesc Patricio
www.federacionamigosdelosmayores.org
 
France
Délégué : Alain Villez
www.petitsfreres.asso.fr
 
Irlande
Délégué : James O’Brien
www.friendsoftheelderly.ie
 
Pologne
Déléguée : Barbara Boryczka
www.malibracia.org.pl
 
Suisse :
Délégué : Hervé Goarant
www.petitsfreres.ch
 
USA :
Déléguée : Simone Mitchel-Peterson
www.littlebrothers.org
Imprimer Envoyer a un ami

Tricoter pour et avec les personnes âgées

Pauline Mercier, bénévole et Madame Beauchemin, Vieille Amie tricoteuse de Canada

Ces dernières années, différentes associations des petits frères des Pauvres dans le monde ont fait des activités en lien avec l’action de tricoter. Que ce soit pour faire de la recherche de fonds ou pour partager un après-midi entre bénévoles et personnes accompagnées, l’action de tricoter se développe. Voici quelques exemples…

Les petits frères. Canada

 

Des groupes de Vieilles Amies à Sherbrooke et Montréal se sentent utiles et brisent leur isolement en tricotant pour le bien de la collectivité. Leur geste doux et chaleureux vient en aide aux nouveaux immigrants de la région de Sherbrooke avec des mitaines, foulards et toques, mais aussi à Montréal, où elles enjolivent la vue des passants avec la création d’une œuvre collective qui habille d’un « graffiti-tricot », un arbre devant la maison de la rue Garnier. Ces projets ont été initiés par deux bénévoles qui ont grandement contribué à leur mise en œuvre et qui ont, par leurs actions, participé à améliorer le bien-être et le moral des Vieilles Amies.

 

Amics de la Gent Gran. Barcelone

"La bufanda de la iaia” c’est un projet que l’association Amics de la Gent Gran et l’agence de communication El mundo al revés ont mis en place pour la première fois en septembre 2012. Les objectifs à l’origine de ce projet  : promouvoir l'action sociale et la sensibilisation par les rencontres des tricoteuses, promouvoir les relations intergénérationnelles et le vieillissement actif.

Les petits frères des Pauvres. France

Innocent est un fabriquant de jus de fruits frais (smoothie), soucieux de se différencier à tous les niveaux de ses concurrents. Pour se lancer en France, Innocent veut réaliser une opération de marketing solidaire (produit partage) illustrant le lien entre générations , qui existe déjà en Grande-Bretagne, et choisie de soutenir les petits frères des Pauvres. L'objectif est de donner un coup de pouce à l'association, mais aussi de créer une chaîne de solidarité. Innocent et les petits frères des Pauvres proposent au public de tricoter des mini-bonnets qui coifferont les bouteilles de smoothie pendant une quinzaine de jours dans les magasins. Pour chaque bouteille vendue, Innocent reverse 0,20 € aux petits frères des Pauvres. L'action se développe beaucoup par le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux. Et chaque année, la folie des petits bonnets gagne toute la France, de septembre à décembre ; tout le monde s’y met jeunes ou vieux, femmes et hommes. Un chèque de 62 925,40 euros a marqué la fin de l'opération 'Mets ton bonnet' 2014. Depuis l’origine de l’opération, les petits frères des Pauvres ont reçu plus de 1 370 000 petits bonnets et plus de 280 000 € d’Innocent.

Imprimer Envoyer a un ami

Rencontres berlinoises

Une cinquantaine de bénévoles se sont retrouvés à Berlin durant le week end (du 19 au 21 septembre) à l’instigation de la Fédération Internationale des petits frères des Pauvres.

L’Espagne, la Pologne, l’Irlande, la Suisse, la France et l’Allemagne étaient présentes. Des échanges riches menés par nos hôtes allemands avec à la fois de la rigueur dans l’organisation (ah, ces Allemands !) et une souplesse et une convivialité sans pareilles. 

Les ateliers autour du travail de bénévole nous ont permis de connaître les difficultés des uns et des autres dans nos parcours mais surtout ont montré l’enthousiasme et la vitalité de ce noyau vital des « petits frères » : le bénévolat.  Jeunes (en majorité) et moins jeunes ont dialogué à bâtons rompus durant 2 jours.  Le tout en anglais. La France était représentée par Versailles, Toulouse, Paris, Pantin et….Lyon (votre serviteur). Nos hôtes nous ont fait visiter 3 maisons d’animation et les bureaux. Un léger buffet nous attendait dans chaque maison, ce qui a rendu le parcours encore plus sympathique.

Quelques enseignements : en Allemagne l’association s’appelle les Amis des Personnes Agées (le terme « pauvres » n’apparaît pas). L’Irlande connaît  la législation anglo-saxonne qui nécessite un véritable parcours pour être bénévole : 2 personnes  se portant garantes moralement, extrait de casier judiciaire, formulaire de candidature pointilleux.  D’autre part les pays représentés n’ont pas les mêmes moyens financiers et structurels, loin s’en faut. Si l’on compare la Pologne et la France, il faut saluer nos amis bénévoles polonais pour leur travail accompli sans grands moyens. Un constat : l’arrivée de jeunes bénévoles ne désirant pas forcément avoir un cadre rigide, des règles dans leur action. Ils considèrent leur autonomie comme très importante dans leur bénévolat. Cela soulève une question qui devrait nous interpeller.

Nous logions tous au Centre Français de Berlin, un immeuble inauguré en 1961 regroupant différentes  activités culturelles franco-allemandes avec un hôtel, une brasserie française et un  cinéma. L’hôtel (l’Hôtel de France) est un bon plan pour ceux qui souhaitent venir visiter Berlin mais attention il faut réserver longtemps à l’avance. Bref, un coin de France dans cette ville superbe qu’est Berlin. Une cité où le « Vivre Ensemble » est encore une réalité.

Alain, bénévole à Lyon, équipe spécifique précarité

Imprimer Envoyer a un ami

Les petits frères des Pauvres fêtent dans le monde la Journée Internationale des Personnes âgées

Le 1 octobre est la Journée International des personnes âgées et pour cette raison, les membres des différentes organisations de la Fédération Internationale des petits frères des Pauvres, organisent des événements à travers le monde pour la fêter.

En Amérique du Nord, l'organisation canadienne organisera un diner à Montréal pour célébrer l'événement avec leurs vieux amis et ceux qui ne sortent plus recevront une rose blanche pendant les deux premières semaines d'octobre. Des fleurs seront distribuées aussi dans la ville de Québec et des événements différents auront lieu à Sherbrook et Point Island.

Les Fraternités Little Brothers – Friends of Elderly à Boston, Minneapolis, Philadelphie et Upper Michigan donneront des fleurs aux personnes âgées, mais aussi dans des espaces publics pour sensibiliser le grand public à la cause. La Fraternité de San Francisco profitera de ce jour pour organiser une porte ouverte.

En Europe, des activités différentes auront lieu. En Pologne, Mali Bracia Ubogich organisera un grand événement pour les séniors dans un parc au centre ville de Varsovie, aussi bien qu'une campagne de communication sur Internet et des réseaux sociaux. En Espagne, la Fédération Amigos de los Mayores organisera une campagne de communication #NoEstaisSolos importante, avec le lancement d'un court-métrage et un séminaire scientifique où les bonnes pratiques différentes pour combattre l'isolement des personnes âgées seront discutées par des experts.

Friends of Elerly en Irlande distribuera des œillets rouges devant la Poste Generale aux personnes âgées et un 'Flash Mob Line Dancing event' sera diffusé dans les réseaux sociaux. Leur 'Wednesday Club' se déroulera autour du thème de la Journée des Personnes Agées, et il sera annoncé le gagnant du prix 2014 'Postman of the Year Award'.

Pour la 6ème année, 72.000 roses seront distribuées en France dans le cadre de l’opération "Fleurs de la Fraternité" qui inclus une campagne de communication, pendant le même jour et les semaines auparavant, avec la diffusion d’un spot à la TV et dans le réseau social. 

En Allemagne, l’association Freunde alter Menschen organisera une réunion intergénérationnelle dans une école, où les enfants poseront des questions aux personnes âgées accompagnées et aussi ils prépareront une présentation comment ils s'imaginent quand ils auront 80 ans.

Les deux pays partenaires de la Fédération Internationale, la Fondation Maccochoa Ambrazar et la Fondation de la Princesse Margareta de Roumanie, rejoindront aussi ce mouvement international. En Roumanie 5.000 fleurs et cartes seront distribués dans des espaces publics et un événement majeur pour des personnes âgées aura lieu avec la présence de la Princesse Margareta de Roumanie. Au Mexique, les volontaires donneront des fleurs aux personnes dans leur voisinage.

Imprimer Envoyer a un ami

Une organisation qui sort de l’ordinaire

Cet été était tout à fait une surprise pour moi. Je savais que j’allais travailler avec une organisation sociale mais elle a vraiment dépassé mes attentes. Je savais que j’allais rendre visites aux personnes âgées mais je ne savais pas que j’apprendrais d’elles tellement des choses. Je savais que j’allais travailler avec un coordinateur et des autres collègues, mais je ne savais pas qu’il serait tellement amusant de travailler avec eux : Je m’appelle Lucas Jones, j’ai 24 ans, je suis de Géorgie aux Etats-Unis et je suis trop content d’avoir décidé de faire un stage avec les petits frères des Pauvres à Marseille.

J’avais travaillé dans autres bureaux, avec des groupes politiques et des ONG mais aucune n’avait le cœur et la solidarité que j’ai trouvée dans les petits frères. D’Eric à l’accueil jusqu’à Manuel le directeur, vous pouvez attendre un sourire et une bienvenue chaleureuse. Mais à vrai dire, j’aurais pu dire la même chose de chaque personne du bureau où j’ai travaillé.

Mes responsabilités en gros étaient de gérer les logistiques d’une équipe locale. J’ai assuré la communication interne d’un secteur à Marseille, gérant les communications, les mises à jour et quoi que ce soit pour assurer le bon fonctionnement de tous les petits maillons de l’équipe. J’ai compilé des informations, les ai organisées et affichées pour l’utilisation des bénévoles et coordinateurs.

En plus du travail logistique, j’ai réalisé deux fois par semaine des visites à domicile. Je garderai toujours les souvenirs des histoires généalogiques de Madame B., les beaux gâteaux de Madame D’A., et les contes drôles de Monsieur C.

J’ai travaillé avec une super équipe de bénévoles, avec un coordinateur qui m’a fait confiance et a écouté mes soucis ainsi que mes idées. Au lieu de me dire exactement quoi faire, j’ai été confronté à un problème et j’avais la liberté de création pour le résoudre à ma manière. Reflétant fidèlement la mission des petits frères, j’étais toujours traité avec respect et fraternité.

Qu’est-ce que j’ai trouvé chez les petits frères ? Une organisation avec des personnes aussi bonnes que leur devise « des fleurs avant le pain ». Si une organisation se mesure à la qualité de ses dirigeants,  donc vous ne trouverez pas mieux. Alors que je finis mon stage avec eux cet été, je peux dire sans hésiter qu’ils sont aussi bien qu’ils le paraissent.

L’action des petits frères n’est pas juste une œuvre caritative ; c’est un vrai besoin auquel ils répondent dans notre société. Les salariés comme les bénévoles croient dans la mission et l’importance des petits frères des Pauvres. Je suis très reconnaissant d’avoir pu améliorer mes compétences en faisant un bénévolat significatif.

~Lucas Jones

Stagiaire, équipe Chartreux Marseille. 24 juillet 2014

 

Imprimer Envoyer a un ami

Séjours de vacances : c’est parti !

Bénévolat d’été

Pendant l’été dernier, 95 bénévoles étrangers ont renforcé les équipes de bénévoles pour les séjours de vacances ou pour soutenir l’accompagnement en France

Comme chaque année, avec l’arrivée de l’été, le mouvement des bénévoles qui partagent leur temps de vacances avec les personnes âgées a commencé. C’est le cas de Laura Corchón qui, le 27 juin dernier, a quitté Madrid avec sa valise et une grande envie de vivre une expérience nouvelle comme bénévole auprès de personnes âgées.

C’est grâce à une amie de sa mère, Rosario, bénévole à Amigos de los Mayores de Madrid, qu’elle a eu connaissance de la possibilité de s’engager bénévolement au sein de séjours de vacances en France, organisés par la Fraternité-Banlieue de l’association les petits frères des Pauvres. Ses souhaits : pratiquer la langue, puisqu’elle étudie le français à l’école officielle de langues de Madrid, mais aussi faire des activités avec des personnes isolées. 

Au programme, 12 jours à la maison de vacances de La Prée, et la découverte de la région : la Cathédrale de Bourges, le marché d’Issoudun et son musée d’art contemporain. Mais aussi des temps ludiques comme une visite à la ferme, le mariage de la fille du jardinier de La Prée, des parties de pétanque et des soirées musicales et dansantes (piano et flute grâce à Pauline et à Guy,  responsable du séjour).

Enfin, des jours remplis de bonheur et de moments inoubliables pour elle et pour les personnes âgées qui, grâce à son engagement et à celui des autres bénévoles, ont pu profiter de 12 jours hors de commun dans leur vie quotidienne.

Imprimer Envoyer a un ami

Marseille et Madrid se rencontrent

Le 20.05.2014

« Nous étions neuf en tout, raconte Chantal, dont Michel, le responsable, ainsi que Marcel et Mireille, deux bénévoles. Bien encadrés, choyés et bien logés, nous avons aussi été gâtés à tous les repas (tapas, tortillas, paella, jambon crus, etc.). Nos hôtes, les bénévoles espagnols, se sont relayés à nos côtés durant tout le séjour »

Six personnes accompagnées de la région de Marseille sont parties à la rencontre des petits frères des Pauvres à Madrid (Amigos de los Mayores), qui ont très bien accueilli le groupe et joué leur rôle de guides à travers cette grande ville de la culture et la fête.

Grâce aux fonds collectés pendant deux ans, avec la tenue d’un chalet sur le marché de Noël, l’organisation d’un loto, mais aussi d’un vide-grenier et d’autres manifestations, six Vieux Amis ont pu partir durant quatre jours à la découverte de Madrid.

Le 9 avril dernier, l’avion transportant le groupe s’est posé sur les pistes de l’aéroport de Madrid, où un minibus les attendait pour les emmener à leur hôtel, idéalement situé en plein centre ville, sur la Gran Via.

Le séjour a démarré par une promenade dans la ville pour repérer le centre historique, le Palais Royal entouré de jardins magnifiques et la Cathédrale de La Almudena. Le lendemain, le groupe a découvert la ville sous un autre angle, confortablement installé dans un car touristique à étage, avec les explications des principaux quartiers et monuments. Il a poursuivi son périple par une balade nocturne à la Puerta del Sol, et ses animations de rue.

Le vendredi, les Marseillais ont été accueillis pour le petit-déjeuner, à la Fraternité madrilène « Amigos de los Mayores ». Ils ont pu y partager un bon moment avec cinq personnes âgées invitées, ainsi que l’équipe de salariés et bénévoles. Ce temps fraternel a permis la rencontre, ainsi que des échanges de petits cadeaux et la promesse de se revoir un de ces jours à Marseille.

L’après-midi, shopping près de la Plaza Mayor, puis visite du grand Musée du Prado où le groupe a admiré les tableaux de Velázquez et le Greco, toujours accompagnés de Marta, Ana et Rosario.

Le dernier jour, délassement dans le grand parc du Retiro et son Palais de Cristal, le lac avec ses barques et ses monuments, dans une ambiance à l’espagnole et une bonne « siesta » sur la pelouse. Les vacanciers ont eu beau temps durant tout le séjour… jusqu’à l’heure du départ pluvieux ! De retour à Marseille, le groupe, fatigué mais heureux, sait qu’il continuera de partager les bons souvenirs de ce voyage.

Le groupe tenait à ajouter ceci : « MERCI, merci à nos nouveaux amis espagnols et encore merci à Danièle A., Michel R. et Louis qui n’ont malheureusement pas pu venir, mais qui se sont beaucoup impliqués pour que ce voyage inoubliable se réalise. Vous êtes notre famille ».

D’après Michel Florian, bénévole à Marseille 

Imprimer Envoyer a un ami

Le groupe européen accueilli à Toulouse

Le 31.03.2014

Pendant deux jours, les membres du réseau européen des petits frères des Pauvres se sont retrouvés à Toulouse pour travailler avec différents acteurs de la région Midi-Pyrénées – Roussillon sur les modèles de développement.

Deux fois par an, le Groupe Européen, composé des représentants des petits frères des Pauvres en Europe, se réunissent pour travailler ensemble sur différentes thématiques. Les thèmes traités sont habituellement en lien avec la communication, les projets en commun ou les bonnes pratiques d’accompagnement des personnes âgées isolées.

Vis-à-vis des nouveaux défis qui apparaissent du fait de la croissance de certaines des organisations européennes, le dernier groupe européen, qui a eu lieu à Berlin en septembre 2013, a fait émerger le besoin partagé de connaître le processus de déploiement du projet associatif de l’association française.

Voilà pourquoi, lors de cette rencontre, une journée entière était consacrée au développement expérimenté à Toulouse. Yann, le directeur de la Région, Laurette, la présidente, et Nicolas, en charge du développement, nous ont présenté l’histoire de la région et les différents modes de développement des équipes autonomes.

Christine, Marie-Christine et Isabelle, respectivement bénévoles de Perpignan, Rodez et Toulouse, nous ont montré, à travers leurs témoignages, comment les bénévoles vivent leur autonomie dans la région. La création de chaque équipe, leur organisation en commissions et le sentiment d’être partie prenante de la région, sont quelques-uns des sujets abordés au cours de ces interventions.

Puis, nous avons eu l'intervention de Marie-Pierre, salariée depuis 10 ans environ. Elle nous a expliqué comment, avec la mise en place du projet associatif, son travail a du s’adapter, les difficultés qu’elle a pu rencontrées et les enseignements qu’elle en a tirés.

Le dernier jour enfin, nous avons échangé sur d’autres thèmes, comme l’évaluation des personnes âgées accompagnées, la stratégie européenne, la rencontre des bénévoles qui aura lieu à Berlin en septembre et le Service Volontaire Européen (SVE).

Deux jours de travail très fructueux et intéressants. Merci à l'équipe de Toulouse pour son accueil !

Imprimer Envoyer a un ami

L’Ambassade britannique soutient les petits frères des Pauvres

Le comité de charité de l’Ambassade britannique a choisi d'apporter son soutien aux petits frères des Pauvres dans le cadre de ses actions de collecte de fonds pour l’année 2014.

Le comité de charité convie chaque année les salariés de l’Ambassade britannique à Paris, à participer à différentes activités pour collecter des fonds en faveur d’une association. Cette année, les petits frères des Pauvres ont eu l’honneur d’être choisis.

Dans ce cadre, à l’heure du déjeuner, une quarantaine de salariés ont couru dans le jardin de l’Ambassade et dans le parc proche de la Place de la Concorde. Monsieur l’ambassadeur, Peter Ricketts, a revêtu son maillot comme les autres et a couru avec l’ensemble des participants.  Pour conclure, les coureurs se sont retrouvés autour d’un apéritif dans les jardins de la Résidence.

Les petits frères des Pauvres tiennent à remercier les salariés de l’Ambassade pour leur mobilisation et tout particulièrement les membres du comité de charité pour cette organisation.

Grâce au soutien comme celui du personnel de l’Ambassade britannique, les petits frères des Pauvres peuvent accomplir leur mission en venant en aide à un plus grand nombre de personnes âgées vivant des situations de précarités multiples.

Imprimer Envoyer a un ami

Gala caritatif de Washington : soirée de philanthropie franco-américaine

Le 20.12.2013

Barbara Bringuier, International Coordinator for the Little Brothers of the Poor, Ambassador François Delattre, French film actress and director Zabou Breitman

Le 12 décembre, François Delattre, Ambassadeur de France aux Etats-Unis a accueilli les petits frères des Pauvres pour une soirée caritative en faveur de la solidarité auprès des personnes âgées.

La Fondation américaine the Little Brothers of the Poor, qui accompagne nos Aînés, a reçu le soutien des participants à ce dîner de gala, dîner qui fut ponctué de discours, d’une vente aux enchères silencieuse et de la dégustation de mets préparés par des grands chefs.
« De nos jours, les valeurs de respect, de fraternité et d’entraide sont plus critiques que jamais », s’est exprimé l’ambassadeur. « Ces valeurs sont à la base de la relation qui existe entre la France et les Etats-Unis ».
(…)
La marraine de cette soirée, la comédienne et réalisatrice Zabou Breitman, a décrit l'association des petits frères des Pauvres comme « très spéciale et nécessaire », ajoutant que son œuvre « nous aide à nous souvenir de qui nous sommes ».
Voir la suite de l’article (en anglais) ici : http://ambafrance-us.org/spip.php?article5157 (source)


En savoir plus : http://www.petits-freres.org/fr/actualites/premier-gala-caritatif-a-washington-dc.html et aussi www.littlebrothersofthepoor.org

Imprimer Envoyer a un ami

Personne ne devrait être seul à Noël

Le 20.12.2013

Chaque année, les membres de la Fédération Internationale Little Brothers – Friends of the Elderly, organisent dans plus de 40 villes une multitude d’actions pour célébrer Noël. Le plus important est de redonner la joie aux personnes âgées qui souffrent de solitude et d’isolement, plus particulièrement à cette période de l’année.

En effet, pour ceux qui ont perdu leurs proches et se retrouvent seul, ou dont la famille est éloignée, la période de Noël peut représenter un moment de profonde tristesse.

C’est la raison pour laquelle les différentes associations et fondations des Little Brothers – Friends of the Elderly préparent des grandes fêtes de Noël où la musique, la nourriture, des sourires et le plaisir d’être ensemble sont présents.

Les personnes âgées qui ne peuvent pas sortir de chez elles ne sont pas laissées de côté : les bénévoles mobilisés peuvent faire des centaines de kilomètre le jour de Noël afin que le plus grand nombre bénéficie d’un bon repas et surtout d’une visite amicale à domicile : des mets fins et festifs, et parfois une fleur comme présent.

Parce que nous croyons tous que, sauf si c’est leur désir, personne ne devrait être seul à Noël…

Imprimer Envoyer a un ami

Premier gala caritatif à Washington DC

Le 03.12.2013

* Pour le programme de soutien, c’est l’occasion d’expérimenter concrètement le développement d’une collecte nationale par mailing et l’échange de savoir faire avec les Fraternités américaines.

Le 12 décembre, dans le cadre du plan de soutien aux implantations américaines*, les petits frères des Pauvres France organisent un « Wine and food tasting benefit » à l’Ambassade de France de Washington. Quelque 250 bienfaiteurs sont attendus, de même que Michel et Lilo Salmon, fondateurs des petits frères des Pauvres aux Etats-Unis et Zabou Breitman, réalisatrice et actrice française, invitée d’honneur. L’événement se déroulera sous le haut patronage et en présence de François Delattre, ambassadeur de France aux Etats-Unis.

Ce gala revêt un double objectif :
- faire connaître les petits frères des Pauvres au plus grand nombre, et notamment dans les réseaux français de Washington ;
- Collecter des fonds pour consolider et développer les actions aux Etats-Unis.

Pendant le dîner, 7 chefs américains et français proposeront aux convives un menu dégustation mets et vins. De nombreuses surprises et références à l’Histoire des petits frères des Pauvres agrémenteront cette soirée ouverte à tous les bienfaiteurs souhaitant soutenir notre cause :
- Une vente aux enchères d’objets provenant de legs ;
- Une exposition de photographies  sur l’action des petits frères en France et aux Etats-Unis ;
- La musique diffusée sera une interprétation de pièces de musique écrites par Armand Marquiset.

L’Ambassadeur et l’ensemble des réseaux français à Washington ont réservé un accueil chaleureux et enthousiaste à l’événement : ils se sont montrés très sensibles à notre cause et ont loué le fait que l’argent collecté servira pour des actions aux Etats-Unis. Les invitations ont été envoyées par l’Ambassade, l’Alliance française, la Chambre de commerce franco-américaine, l’association « Mamans autour de DC », etc., et relayées sur des blogs et sites de presse en ligne.

Cette opération constitue une formidable opportunité pour aider à consolider les implantations Little Brothers/Friends of Elderly en difficultés financières et accroître le rayonnement de l’association.


En savoir plus : www.littlebrothersofthepoor.org

Imprimer Envoyer a un ami

Maisie fête ses 100 ans à Dublin

Le 06.11.2013

Maisie Flood fête son 100ème anniversaire avec Friends of the Elderly à Dublin (Irlande) et passe à la radio.

Maisie est assise dans la friperie, elle attend. On pourrait croire qu’elle est fatiguée d’attendre Maisie. Mais non. C’est un sacré petit bout de femme. Elle appelle tout le monde par son prénom, demande des nouvelles des enfants, elle a son avis sur tout et tout le monde l’écoute.
Aujourd’hui c’est son anniversaire et on a décidé de fêter ça correctement ici, à Friends of The Elderly. Dans la salle, 90 personnes attendent que Maisie fasse son entrée : les habitués du Wednesday Club qui la connaissent depuis 29 ans qu’elle fait partie de l’association ; les supporters de l’équipe de foot de Liverpool, dont elle est la plus vieille fan ; et l’équipe du bien connu « Derek Mooney show » de la radio RTE.  Tout le monde a joué le jeu de s’habiller en rouge et blanc, les couleurs de Liverpool. Pour une fois, la salle semble trop petite pour accueillir tous ces gens. Les supporters dansent avec les personnes âgées ; on se bat pour le micro : aujourd’hui il y a du public à impressionner !
Enfin, Brenda, l’animatrice radio, demande à tout le monde de s’assoir. Notre émission va commencer ! Tout le monde est silencieux. La tension monte avec les minutes qui passent. Maisie fait son entrée et le show commence. On lui pose des questions sur tout et elle raconte, elle raconte… Une surprise l’attend à l’autre bout des ondes : John Aldrige (ex joueur de république d’Irlande et de Liverpool) veut lui souhaiter un joyeux anniversaire ! Elle lui parle comme à un ami de toujours. Elle ouvre son chèque de 2 540 euros et sa lettre du Président : sacré cadeau ! Enfin, vient le temps de souffler ses bougies sur son gâteau d’anniversaire géant « spécial Liverpool ». Tout le monde chante l’hymne de Liverpool « You’ll never walk alone » et Maisie souffle toutes ses bougies. Elle partage le gâteau pour que chacun puisse y goûter.  Maisie est la personne la plus vieille et la plus heureuse dans cette pièce.
Aujourd’hui, elle a 100 ans.

Gaëlle Le Gouguec
Volontaire européenne, Dublin


Imprimer Envoyer a un ami

"Les personnes âgées et la crise" : journée d'échanges à Barcelone

Le 28.10.2013

Les petits frères des Pauvres de Barcelone (Amics de la Gent Gran) organisent mercredi 13 novembre prochain une journée consacrée aux « Personnes âgées et la crise : pensions, logements, dépendance et solitude. Impacts et réactions ». Il s’agit de la première journée organisée en Espagne sur ce thème.

Notre société souffre de bouleversements socio-économiques parmi les plus importants de ces dernières décennies.  

Amics de la Gent Gran veut donner une vision réaliste de la situation actuelle et montrer le rôle actif que les personnes âgées peuvent jouer.

Nous traiterons notamment :

- De la situation actuelle des personnes vieillissantes dans le contexte de crise : comment la baisse des ressources, la solitude, la pauvreté et le mal logement affectent les conditions de vie des personnes âgées.

- Mais aussi les contributions des personnes âgées à notre société : leur rôle de soutien familial (économique, matériel…), leur engagement associatif… 

 

Imprimer Envoyer a un ami

Distribution de fleurs en Espagne

Le 15.10.2013

La fondation Amics de la Gent Major située à Valencia fait partie de la Fédération espagnole « Amigos de los Mayores », avec les fondations de Barcelone et de Madrid.

Le 1er octobre, la chaîne de télévision espagnole « Levante TV » a diffusé un reportage sur la journée internationale des personnes âgées, célébrée par la Fondation Amics de la Gent Major.

La journée a démarré par la lecture publique d’un prise de position dans un centre de services sociaux et s’est poursuivie par la distribution des fleurs : des bénévoles ont distribué des fleurs à plus de 60 personnes âgées, directement à leur domicile. Deux écoles ont participé à l’opération en confectionnant et offrant 250 fleurs de papier. Témoignages en images.

 

<< 1 2 3 4 >>