1er octobre : Journée internationale des personnes âgées

Ce 1er octobre 2022 sera marqué par des manifestations à travers le monde et une forte mobilisation, puisqu’il s’agit de la première journée internationale depuis le net ralentissement de l’épidémie de la Covid-19. Epidémie qui, durant plus de deux ans a exacerbé les inégalités existantes. En ligne de mire, les populations les plus fragiles, dont font évidemment partie les personnes âgées. Les ainés déjà isolés, ce sont retrouvés totalement esseulés, les plus démunis se sont appauvris, le tout donnant lieu à une intensification des facteurs d’inégalités.

 

Point historique

Cette journée internationale des personnes âgées existe depuis maintenant 32ans à l’initiative des Nations Unies. Après avoir adopté en 1982 le Plan d’action internationale de Vienne sur le vieillissement, c’est en 1990 que l’ONU décrète que la Journée internationale des personnes âgées se déroulera le 1er octobre, partout dans le monde.

 

Journée internationale sur fond de crise démographique

C’est désormais une certitude, l’un des enjeux majeurs de notre siècle est d’ordre démographique. Si vous doutiez de son utilité, cette journée internationale des personnes âgées prend tout son sens face au contexte démographique mondial. Aujourd’hui, partout dans le monde, la population est vieillissante, le taux de croissance démographique devrait passer sous la barre du 1 % en 2023. Désormais, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus, dépasse celui des enfants de moins de cinq ans. Les démographes estiment que d’ici 2050, les personnes âgées d’au moins 60 ans, seront plus nombreuses que les jeunes âgés de 15 à 24 ans.

Ces chiffres viennent soulever plusieurs problématiques de taille pour nos sociétés. Cet accroissement rapide du vieillissement de la population met à rude épreuve les différents systèmes sociaux et de santé. C’est un premier défi auquel vont devoir faire face les gouvernements pour tenter de répondre à cette mutation démographique.

D’autre part, d’ici 2050, environ 65 % des personnes âgées vivront dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Même si toutes les régions du monde seront confrontées à l’augmentation de leur population âgée, la plus forte hausse devrait avoir lieu en Asie de l’Est et du Sud-est, passant de 261 millions en 2019, à 573 millions en 2050. Plus préoccupant encore, toutes les études montrent que les accroissements les plus rapides de cette part de population sont attendus en Asie occidentale, en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne. Ces chiffres inquiétants viennent poser la question de l’accompagnement de ces personnes âgées, vivant dans des zones instables, qui bien souvent ne sont pas la priorité des gouvernements confrontés à une multitudes de défis.

 

Le thème de l’édition 2022

Tous les ans, les Nations Unies mettent en lumière une thématique pour cette journée internationale des personnes âgées. L’édition 2021 mettait à l’honneur « L’équité numérique pour tous les âges ». En 2022, le thème retenu par l’ONU est « la résilience et la contribution des femmes âgées » au sein de nos sociétés.

Les femmes âgées sont plus nombreuses que les hommes. L’espérance de vie moyenne au niveau mondial étant de 70,6 ans pour un homme et de 75,1 ans pour une femme, ces données sont évidemment à relativiser en fonction des pays étudiés. À travers tous les rapports publiés par les Petits Frères des Pauvres, il apparaît clairement que les femmes sont toujours celles qui sont davantage victimes de l’isolement. En France chez les personnes de plus de 75 ans, près d’une femme âgée sur deux vit seule, contre un homme sur quatre.

En choisissant ce thème cette année, l’ONU souhaite rappeler le rôle essentiel que tient les femmes âgées au sein de nos sociétés, pourtant largement invisibilisée. De fait, la contribution active dans la vie sociale, politique, civile, économique ou encore culturelle des femmes âgées est trop souvent inconsidérée, voire ignorée.

Ce phénomène est en plus accentué par d’autres formes de mépris social. Les femmes âgées sont souvent confrontées à l’âgisme, mais aussi au sexisme, comme tout au long de leur vie. Pour prendre un exemple concret, en France, les femmes touchent en moyenne 42 % de moins que les hommes à la retraite. Isolement et précarité sont malheureusement liés, cette accumulation des discriminations va accentuer les inégalités déjà existantes et favoriser l’abandon des personnes concernées.

 

Concrètement à quoi sert cette journée ?

La première mission de cette journée consiste à donner la parole aux millions de seniors relégués au second plan de nos sociétés. Des messages de sensibilisation, de prévention, visant à alerter le grand public sur la condition de vie des personnes âgées sont largement diffusés. Nombre d’entre elles souffrent d’isolement social, et finissent leur vie seuls, dans des conditions parfois déplorables. Parallèlement, cette journée internationale met l’accent sur les droits des ainés, notamment sur l’accès aux soins, ou sur les revenus minimum vieillesse par exemple. La journée internationale des personnes âgées est l’occasion pour tous de prendre conscience d’une réalité trop ignorée. La solidarité intergénérationnelle sera l’une des clefs, cet événement n’est ni plus ni moins un appel à l’action.

En ce premier octobre, les Petits Frères des Pauvres s’engagent, comme depuis 77 ans, auprès des personnes âgées les plus isolées et démunies. La Fédération internationale, créait en 1979, prolonge ces missions au-delà des frontières françaises.

Si vous souhaitez vous engager, n’hésitez plus et rejoignez-nous !

 

 

 

 

 

 

 

Source chiffres : Vieillissement et santé (who.int)

Partager

Articles similaires

Noël dans le monde !

Toutes les activités présentées ci-dessous ne représentent évidemment pas une…

Petits Frères des Pauvres France soutient l’Ukraine !

Le 24 février 2022 sonne le début de la campagne…

Activités de Thanksgiving

Comme chaque année nos amis américains ont fêté Thanksgiving comme…