La solitude des personnes âgées polonaises

L’association mali bracia Ubogich a décidé de faire un sondage sur la situation des personnes âgées en Pologne.

Selon cette  enquête sur la situation sociale des personnes âgées de 65 ans, menée par l’ARC Rynek i Opinia Research Institute for Stowarzyszenie, la solitude est l’un des principaux problèmes auxquels  sont confrontées les personnes âgées  chaque jour. Cette enquête montre que 30% des personnes âgées de 65 ans sont seules, et ce pourcentage augmente considérablement chez les personnes âgées de 80 ans et plus. Le sentiment de solitude est surtout ressenti par les personnes vivant seules (en particulier par les veuves).

Ces personnes essaient de lutter contre la solitude principalement par des activités solitaires, comme regarder la télévision, lire ou faire des mots croisés. Parmi les principales difficultés que les personnes âgées éprouvent chaque jour, on retrouve les problèmes de santé (55 %), la perte de proches (46 %), mais également la fin de la vie professionnelle (28 %), la solitude/isolement (17 %), le manque d’argent (14 %), la perte d’autonomie (13 %), l’ennui (13 %), le sentiment d’être inutile (12%), l’insécurité (10 %).

S’il n’est pas facile de résoudre certains problèmes qui font en fait partie du cours de la vie, le sentiment de solitude et d’isolement est un phénomène qui peut être empêché

L’enquête montre également que 30% des personnes interrogées n’ont pas de relations étroites dans leur entourage.

Les personnes les plus importantes dans la vie des personnes âgées sont les membres de la famille – les conjoints, les enfants, les petits-enfants  – et les amis également.

Par ailleurs, 30% des personnes interrogées n’ont aucune relation proche dans aucun  cercles sociaux. Ce groupe est dominé par les veuves, les veufs, les personnes vivant seules, les personnes sans enfants et les hommes.  Elles n’ont personne vers qui se tourner pour obtenir de l’aide ou pour partager leurs problèmes. Un pourcentage encore plus élevé de personnes vivant seules n’a personne à qui faire confiance (par exemple, confier les clés de leur appartement). 20 % des personnes âgées de 80 ans et plus n’ont personne avec qui passer du temps libre (comme aller faire une promenade ou manger un repas).

Enfin, l’enquête montre que 5 % des répondants âgés de 80 ans et plus ne quittent jamais leur maison. Beaucoup de personnes de plus de 80 ou 90 ans n’ont ni famille ni amis. Condamnés à la solitude, ils perdent le sens de leur vie. Ils ne quittent jamais leur maison, ils n’ont personne à qui parler ou à qui téléphoner. Ils sont pris dans l’apathie, ils perdent l’appétit et ils ont peur des jours à venir.

Cette situation change du tout au tout dès qu’une personne accueillante et bienveillante apparaît dans la vie des personnes âgées. Une personne qui écoute attentivement ce qu’ls ont à dire, qui leur rend visite au moins une fois par semaine et les appelle régulièrement pour leur demander comment ils vont et comment était leur journée. « “Cette âme amicale est notre bénévole » – dit Joanna Mielczarek, directrice générale de Stowarzyszenie “mali bracia Ubogich”.

association mali bracia ubogich, amis des personnes âgées.

 

 

Partager

Articles similaires

Un Noël sans solitude non désirée en Espagne

En Espagne, plus de 4,7 millions de personnes vivent seules.…

L’ACTION DES FREUNDE ALTER MENSCHEN EN ALLEMAGNE

Découvrez comment leur passion pour l’architecture les a réunis… Découvrez…

Solitude et isolement des personnes âgées, quels liens avec les territoires ?

À l’occasion du 1er octobre, Journée internationale des personnes âgées,…