Le droit aux vacances, un droit de tout âge

Qui ne rêve pas de ses vacances lors d’une longue semaine de travail ? Faut-il vraiment travailler pour avoir le droit de partir en vacances ? Contrairement à certaines idées reçues, tous les citoyens ont le droit de partir en vacances, et de profiter de moments de repos et de loisirs hors de leur lieu de vie quotidienne.

La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen garantit d’ailleurs ce droit dans son article 24, ajouté en 1948 : « Toute personne a droit au repos et aux loisirs. » En France, cette première énonciation du droit aux vacances comme temps de repos et de loisirs sera renforcée avec l’article 140 de la Loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions : « L’égal accès de tous, tout au long de la vie, à la culture, à la pratique sportive, aux vacances et aux loisirs constitue un objectif national. Il permet de garantir l’exercice effectif de la citoyenneté. »

La mention « tout au long de la vie » garantit donc le droit aux vacances pour tous les citoyens, quel que soit leur âge. Pourtant, en France, 4 millions de personnes âgées ne partent pas en vacances. Les personnes âgées ont pourtant tout autant besoin de s’évader pendant quelques temps, d’autant plus que beaucoup souffrent de solitude toute l’année durant, et ne devraient pas être privées de cette possibilité à cause de leur âge, de leur manque de ressources, ou encore de leurs fragilités et pertes d’autonomie.

L’Association française Petits Frères des Pauvres œuvre pour la garantie de ce droit essentiel depuis 1974 en organisant depuis des séjours de vacances pour les aînés les plus défavorisés, en fonction de leurs envies et de leur rythme. Certaines personnes ne sont parfois pas parties en vacances depuis plusieurs décennies (voire jamais), ou découvrent la mer pour la première fois grâce aux séjours organisés par l’Association, qui constate à chaque fois que les vacances sont un réel bienfait qui apportent un bien-être physique et mental supplémentaire aux aînés isolés.

De même, les associations LBFE (Little Brothers – Friends of the Elderly)  aux Etats-Unis, Amigos de los Mayores – México  au Mexique, Idősek Barátai en Hongrie, proposent aux aînés qu’elles soutiennent des courts séjours de vacances ou des escapades estivales afin d’offrir cette possibilité à toutes les personnes âgées.

En revendiquant le droit aux vacances pour les personnes âgées, ces associations s’inscrivent en droite ligne de la dynamique initiée par l’OMS avec la décennie pour le vieillissement en bonne santé (2021-2030)

 

Crédit photo: Amigos de los Mayores – México