Petits Frères des Pauvres France soutient l’Ukraine !

Le 24 février 2022 sonne le début de la campagne militaire lancée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine. A l’aube de cette année 2023, l’offensive Russe est toujours en cours. Depuis dix mois maintenant, la guerre et toutes les dérives qu’elle engendre sème le chaos en Europe. Les chiffres sont accablants : 40 000 civils ukrainiens tuées et 6,5 millions de déplacés au 17 août 2022, soit 16 % de la population. Parmi les victimes de guerre, les personnes âgées sont particulièrement vulnérables. Un problème majeur quand on sait qu’un quart de la population ukrainienne est âgée de 60 ans ou plus, soit dix millions de personnes âgées.

Dans un pays où la prise en charge des personnes âgées était déjà difficile, la guerre les a précipités dans l’extrême précarité. Effectivement, la majorité des ainés sont en incapacité de fuir les zones de conflits. Les causes sont multiples. Certaines personnes âgées mal informées ont avoué ne pas savoir comment faire pour quitter leur ville. D’autres encore sont malades ou trop faibles pour se déplacer. Enfin certaines personnes esseulées n’ont tout simplement aucun endroit où aller. Concernant les ainés qui ont pu quitter leurs domiciles, ils se retrouvent souvent à vivre dans des conditions misérables. Pour les plus chanceux, des lieux d’accueil sont mis à disposition. Pour le reste, elles se réfugient dans le métro ou dans des caves. Un contexte de vie déplorable, dans lequel l’accès à la nourriture et aux soins est parfois très compliqué.

Les personnes âgées sont donc particulièrement exposées aux bombardements. Ce phénomène se reflète dans les chiffres. Entre février et septembre 2022, les personnes de plus de 60 ans représentaient 34 % des civils tués*.

Malgré les idées reçues, les personnes âgées qui ont pu quitter le pays sont elles aussi plongées dans des situations souvent très complexes. Contraintes à abandonner leur lieu de vie, elles se retrouvent propulser dans un quotidien qui leur échappe. Un rapport du « Centre for Policy on Ageing » du Royaume-Uni a identifié cinq problèmes majeurs auxquels les exilés âgés sont confrontés : le manque de revenus, les problèmes d’apprentissage de la langue, la solitude et l’isolement social, les problèmes de santé mentale et physique.

Face à l’urgence de la situation Les Petits Frères des Pauvres ont souhaité soutenir financièrement et moralement la fondation Starenki. Fondée en 2017, elle lutte au quotidien, grâce à ses bénévoles, pour maintenir son activité et venir en aide aux personnes âgées ukrainiennes. La Fondation fournit des colis d’aide alimentaire et d’hygiène pour aider les ainés isolés, dont la pension est faible et qui sont incapacité de se déplacer.

 

Zones dans laquelle la Fondation Starenki est présente.

La priorité actuelle de la fondation Starenki est la diffusion de « warm kit » composé de couvertures, plaids, chaussons et d’un thermos.  Les Petits Frères des Pauvres – France prévoient de soutenir l’achat de 300 « warm kits » destinés aux personnes accompagnées de Kiev et de Dnipro. Ces kits sont vitaux pour les ainés, ils leurs permettrons d’affronter l’hiver en cas de panne d’électricité et de chauffage.

 

Si vous aussi vous souhaitez soutenir la fondation Starenki : Starenki – Благодійна Організація

 

 

*Rapport Amnesty International – 6 décembre 2022

Partager

Articles similaires

Noël dans le monde !

Toutes les activités présentées ci-dessous ne représentent évidemment pas une…

Activités de Thanksgiving

Comme chaque année nos amis américains ont fêté Thanksgiving comme…

Le Japon va-t-il disparaitre ?  

La Fédération Internationale des Petits Frères des Pauvres au-delà de…