Fêter Pâques 2021 malgré la crise Covid !

Cette année encore, en raison de la Covid19, les membres de la Fédération des Petits Frères des Pauvres ont dû s’adapter pour réussir à fêter Pâques avec les personnes âgées qu’ils accompagnent.

Dans plusieurs pays, Pâques reste une fête importante et les personnes âgées sont attachées à marquer ce moment. Les rassemblements à plusieurs n’ont pas pu avoir lieu, les réunions familiales ont aussi été reportées ou très réduites et les personnes seules se sont senties encore plus isolées…

Les bénévoles et salariés (au Canada, Etats-Unis…) ont trouvé les moyens de fêter malgré tout, en mettant en place des temps de distribution de paquets contenant des chocolats, des biscuits, des surprises, des cartes avec des témoignages, des fleurs, ou même un petit journal “Le courrier des amis” créé pour cette occasion (en Allemagne).

Les visites (à domicile quand c’était possible, ou à distance) des bénévoles ont apporté du réconfort et de la compagnie aux aînés et ont rendu cette fête vraiment spéciale.

En Pologne les équipes ont distribué des repas typiques de Pâques, comme la soupe de seigle aigre, les œufs farcis et le gâteau traditionnel. Un coussin décoratif avec l’inscription : “Vous êtes dans nos cœurs” a été distribué avec des fleurs de printemps. Mme Irenka, témoigne : « ce cadeau m’a procuré une grande joie. Tant de choses ont changé depuis que je vous ai rencontré. Je me sens si bien, je ne suis pas seule et je sais que j’ai des gens merveilleux à mes côtés. Chaque fois que je regarde ce coussin, je pense à vous.  Personne ne devrait s’asseoir seul à la table de Pâques ! »

En Hongrie, il y a une tradition spéciale pour Pâques, qui est basée sur l’analogie printanière des femmes, qui sont des fleurs ayant besoin d’être arrosées fréquemment pour ne pas se faner. Les hommes rendent donc visite aux femmes le lundi de Pâques et les arrosent de parfum ou d’eau. Habituellement, ils récitent également un poème dans lequel ils demandent la permission à la femme de l’arroser.

Les dames âgées accompagnées par l’association hongroise Idosek Baratai, partenaire de la Fédération internationale des Petits Frères des Pauvres, attendaient les bénévoles, bien habillées, et ont donné des œufs rouges aux hommes – puisque c’est la façon traditionnelle de dire merci pour l’arrosage ! Tous, hommes et femmes, ont reçu des cadeaux personnalisés grâce aux employés d’une société de conseil qui ont préparé avec enthousiasme des paquets cadeaux en fonction des souhaits de chaque personne. Ils ont réalisé tous leurs souhaits ! et écrit des messages personnalisés. Magdolna témoigne « La fête est dans notre cœur. S’il est vide, c’est très triste – mais vous remplissez mon cœur à chaque fois que vous me rendez visite !”.

 

 

Crédit photos : Fédération Internationale des Petits Frères des Pauvres