Les conséquences de la guerre en Ukraine sur les personnes âgées

L’invasion russe de l’Ukraine a débuté le 24 février 2022 à l’aube. Celle-ci est catastrophique pour la population du fait de destructions, d’insécurité, des problèmes d’approvisionnement (nourriture, médicaments, etc.). Une partie de la population du pays est particulièrement touchée par les conséquences de ce conflit : les personnes âgées.

Amnesty International a organisé une table-ronde en décembre 2023 pour parler de cette catégorie de la population, souvent oubliée et non-protégée par une convention onusienne.

Nous vous proposons ici un état des lieux des conditions de vie des personnes âgées en Ukraine pour célébrer le deuxième anniversaire du partenariat entre les Petits Frères des Pauvres France et la Fondation Starenki, qui partagent une mission commune : lutter contre l’isolement et la précarité des aînés.

 

Etat des lieux

A l’heure actuelle, un quart de la population ukrainienne est âgée de 60 ans et plus. Le vieillissement de la population du pays s’est fortement accéléré depuis la chute de l’URSS (1994) notamment du fait d’une augmentation de l’espérance de vie mais aussi de l’immigration des jeunes vers l’ouest de l’Europe.

Si, à cause de la guerre, 24% de la population générale vit sous le seuil de pauvreté (5% avant février 2022), les aînés sont bien plus touchés par la précarité. En effet, 80% des personnes âgées ukrainiennes vivent sous le seuil de pauvreté en 2023.

Malgré le manque de données concernant l’isolement dont souffrent actuellement les aînés sur place, nous pouvons tout de même affirmer qu’elles souffrent à l’heure actuelle plus de solitude, et ce, pour plusieurs raisons. D’abord parce que de nombreuses familles ont réussi à quitter le pays mais en laissant leurs membres les plus âgés en Ukraine, ainsi que les travailleurs sociaux. Ceci a pour conséquence une baisse du nombre de personnes pouvant s’occuper des aînés. Les professionnels qui sont restés ont une charge de travail bien plus importante, et donc moins de temps pour passer des moments de qualité avec les personnes âgées dont ils ont la charge.

 

Les conséquences de la guerre

Les personnes âgées, bien que ne représentant que 24% de la population ukrainienne, représentent un tier des décès liés directement à la guerre. Ceci peut s’expliquer par le manque de mobilité des aînés. En effet, ils ont plus de difficultés à rejoindre un bunker (ils se déplacent moins vite, peuvent aller moins loin, etc.). De plus, 2 000 personnes âgées d’au moins 70 ans sont retenues prisonnières dans les prisons russes, parfois torturés, manquant de soins nécessaires à leur survie et mal nourris.

Pour ceux qui ont choisis ou sont contraints de rester à leur domicile, d’autres problèmes se posent. Ils ont moins accès à de la nourriture, comme l’ensemble de la population. Mais la différence réside encore dans le manque de mobilité des aînés : il leur est plus difficile qu’aux personnes jeunes d’aller chercher l’aide humanitaire à laquelle ils ont le droit. Aussi, ils ont moins accès aux services de santé et aux soins, que ce soit pour se procurer des médicaments ou pour bénéficier d’opérations nécessaires à leur qualité de vie (cardiaques, orthopédiques, etc.), du fait de la fuite du personnel de santé vers d’autres pays d’Europe. Enfin, certains équipements dont les personnes âgées bénéficient sont devenus obsolètes depuis le début du conflit : à cause des coupures de courant récurrentes, les fauteuils roulants électriques ne peuvent être rechargé, les assistances respiratoires à domicile ne peuvent fonctionner, les ascenseurs ne fonctionnent plus correctement, etc.

Enfin, il se pose déjà la question de la reconstruction. Comment subvenir aux besoins fondamentaux des personnes âgées après une guerre ? Du fait d’une augmentation de la pauvreté dans le pays, surtout chez les aînés, certains ne pourront reconstruire leur foyer.

 

L’action de la Fondation Starenki

Pour alléger la vie quotidienne des personnes restées en Ukraine, des nombreuses associations, organismes internationaux et ONG ont envoyé des équipes dans le pays. Localement, des associations telles que la Fondation Starenki se concentrent sur le bien-être des aînés ukrainiens.

Cette fondation a été créée en 2017 par cinq femmes qui souhaitaient soutenir les personnes âgées isolées et précaires de leur pays. Le conflit en cours a occasionné une accélération de son développement.

En 2022, 21 000 kits alimentaires, d’hygiène et d’hiver ont pu être distribués au 10 000 personnes prises en charge par l’organisme, permettant aux plus démunis d’avoir un accès plus facile à de la nourriture ou à des équipements leur permettant de se maintenir au chaud. Un programme de voisinage a pu voir le jour : des bénévoles rendent visite régulièrement à leurs voisins âgés pour s’assurer qu’ils ne manquent de rien. Les établissements collectifs ne sont pas oubliés : des tea parties sont organisées par les bénévoles. Ils ramènent des gâteaux et des jeux pour permettre aux aînés d’oublier les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent à cause de la guerre.

Depuis mars 2022, les Petits Frères des Pauvres France et la Fondation Starenki sont partenaires. La France soutient financièrement et techniquement l’action ukrainienne pour lutter, malgré les circonstances, contre l’isolement et la précarité des personnes âgées.

Les chiffres de 2023

En 2023, la fondation Starenki a œuvré pour les personnes âgées dans un contexte toujours plus difficile. Grâce à ses bénévoles, la fondations à pu continuer de venir en aide aux plus démunis, et cela dans plus de 150 villages. Au total, 17 612 kit de premières nécessités ont pu être distribué dans le pays. Ces kits contiennent des produits alimentaires, des produits hygiéniques ou encore des couvertures.  Malgré la tension permanente qu’exerce le conflit, la Fondation Straenki est toujours présente dans 10 régions en Ukraine.

 

 

 

 

 

 

Sources :

https://unric.org/fr/ukraine-les-besoins-humanitaires-ne-faibliront-pas-en-2024/#:~:text=Selon%20la%20Banque%20mondiale%2C%20les,ces%20chiffres%20risquent%20d’augmenter.

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2023/12/ukraine-russian-invasion-has-forced-older-people-with-disabilities-to-endure-isolation-and-neglect-new-report/

https://starenki.com.ua/wp-content/uploads/2023/05/starenki-annual-report-2022.pdf

 

 

Partager

Articles similaires

12ème Séminaire sur la collecte de fonds

La semaine dernière, la Fédération Internationale des Petits Frères des…

Des moments de joie pour des centaines de personnes agées isolées

Alors que la saison des fêtes vient de s’achever, voici…

Convention des Nations Unies sur les droits des personnes âgées

« Nous manquons de temps », ce sont les mots de Vijay…