Les Petits Frères soutiennent les Frères Mariste bleus d’Alep

L’association et la fondation des Petits Frères des Pauvres se sont toujours mobilisées pour venir en aide aux personnes âgées lors de catastrophes naturelles ou de guerre. Dans les dernières années, les Petits Frères des Pauvres ont soutenu une association lors du tremblement de terre au Népal, ou la fondation Starenki en Ukraine depuis un an. C’est donc tout naturellement, que l’équipe internationale a été interpellée à la suite du tremblement de terre qui a eu lieu en Syrie et en Turquie.

 

Une situation désastreuse.

Le 6 février dernier, quatorze ans après le séisme d’Izmit qui a frappé la région, un nouveau séisme de magnitude 7,8 a ravagé la Turquie et le nord de la Syrie. Selon le bilan obtenu par l’AFP, plus de 50 000 personnes sont mortes. Le bilan a notamment été réévalué à la hausse côté syrien, où 5 951 personnes ont péri dans la catastrophe du 6 février dernier.

Depuis des années, les Syriens vivent dans la peur, dans la privation et dans le dénuement. Avant le séisme, près de 90 % des Syriens vivaient déjà sous le seuil de la pauvreté. Le sort semble s’acharner sur ce peuple, morcelé par près de douze années d’un conflit qui a fait près de 500 000 morts et déplacé des millions de personnes. À la suite du tremblement de terre, plus de 300 000 personnes ont été déplacées seulement à Alep. Parmi elles, de nombreuses personnes âgées qui avaient fait le choix de ne pas quitter leur pays, malgré la guerre qui sévit depuis 2011.

 

Les Frères Mariste bleus d’Alep

La communauté des frères maristes est constituée de 3 frères et de nombreux laïcs. Ils continuent, malgré la peur et un contexte extrêmement difficle, à soutenir les plus démunis. La communauté est dirigée par le frère Georges Sabé.

Depuis 1986, sous le nom d’une association l’Oreille de Dieu, ils portent secours aux plus démunis. L’association est composée : d’une équipe de direction comprenant un Frère Mariste, deux laïcs, Nabil et Leyla Antaki et de 150 bénévoles et salariés. Ensemble, ils apportent un soutien aux Syriens dans le domaine du logement, de l’éducation, de la santé et du travail.

 

Un besoin de soutien urgent

A la suite du séisme, l’équipe continue son travail et essaye de faire face à l’ensemble des demandes qui ont largement augmenté.

L’association a accueilli des centaines de personnes contraintes à quitter leurs domiciles. Les frères maristes tentent, dans la mesure du possible, d’offrir des conditions de vie dignes aux personnes qu’ils accueillent. Cela passe par le don de matelas et couvertures, 3 repas par jour, des vêtements, des soins pour les malades, et des produits d’hygiène. Au-delà de l’aide matérielle, un support psychologique est apporté pour faire face au traumatisme subi. Aujourd’hui, l’association recueille environ 800 personnes vulnérables, dont 250 de plus de 50 ans, qui ont besoin d’être soutenu. Certaines sont seules, d’autres ont des enfants qu’il faut également nourrir.

 

Pour venir en aide au peuple syrien, les Petits Frères des pauvres ont donc décidé de soutenir financièrement les frères Mariste. Après un vote unanime du Conseil d’Administration, l’association des Petit Frères des Pauvres a débloqué des fonds qui serviront à la distribution de repas quotidien à 250 personnes âgées !

 

 

 

Voici un court article publié par Courrier Internationale en 2021 pour se rendre compte des conditions de vie désastreuses des ainés syriens :

En Syrie, le grand âge désespéré et ignoré (courrierinternational.com)

 

Partager

Articles similaires

Qui sont les seenagers ?

  Le mot "seenager" est un terme relativement récent, il…

Les Etats-Unis touchés par une épidémie de solitude !

  L’administrateur de la santé publique des Etats-Unis, Dr. Vivek…

Conférence Internationale 2023

La Fédération Internationale des Petits Frères des Pauvres a récemment…