Au Mexique, la solidarité s’est organisée dès le début face au Covid-19

Frontières ouvertes et mesures minimalistes : le Mexique, fort de son expérience de la grippe porcine H1N1 dont il avait été l’épicentre en 2009, a joué pendant quelques semaines la décontraction face au Covid-19.

Appréhendant surtout le spectre d’un effondrement de son économie, les autorités s’étaient contentées de recommander de se tenir à distance les uns des autres, en particulier des personnes âgées plus vulnérables.

Cependant, l’association Amigos de los Mayores – México n’a pas attendu que la crise sanitaire atteigne un niveau plus élevé pour prendre la décision de suspendre temporairement toutes les activités au sein de ses groupes, depuis le 17 mars, le même jour où il a été décidé la fermeture des écoles.

En temps normal, chaque semaine, les actions de l’association réunissent en moyenne 35 personnes par groupe. En effet, pendant une demi-journée,  les bénévoles accompagnent les personnes âgées, en mangeant ensemble, chantant, dansant et / ou faisant des activités manuelles.

Actuellement, la plupart des personnes âgées accompagnées bénéficient du soutien d’un ou plusieurs membres de leur famille qui, depuis le début de la pandémie, sont à l’écoute de leur état de santé pour identifier si elles présentent des symptômes.

Les membres du Conseil d’Administration ont décidé qu’il y a et qu’il y aura un accompagnement spécifique pendant toute la durée de l’urgence sanitaire et que les bénévoles les appelleront deux à trois fois par semaine, selon le niveau d’isolement social subi afin de savoir si elles ont besoin d’un soutien particulier, quel qu’il soit. Pour cela, il a été mis en place plusieurs lignes téléphoniques, pour être plus proches d’elles et les aider.

À Cuernavaca, les personnes âgées qui se retrouvent sans aucun soutien reçoivent un colis alimentaire avec des produits d’alimentation de base, remis par les bénévoles afin qu’elles aient le nécessaire durant le confinement, sans avoir à sortir de chez elles.

De plus, un partenariat de solidarité a été passé avec plusieurs tortilleras (point de vente de tortillas, galettes de maïs) de quartier, afin qu’il soit offert aux personnes âgées un demi-kilo de tortillas par jour, pour les aider dans leur alimentation, et qu’elles ne souffrent pas de malnutrition durant cette période.

À Xochicalco, village dans lequel il y a un groupe composé de 15 personnes âgées, les bénévoles vont déposer au pied de leur maison un sac dans lequel se trouve du matériel pour faire des activités manuelles, avec un modèle et une petite notice d’instruction. En effet, il est primordial que l’esprit des personnes âgées reste vif durant ces semaines d’incertitude, pour ne pas  tomber en dépression.

Par ailleurs, dès le début du confinement, Catherine-Elise Dumont, directrice d’Amigos de los Mayores – México, a souligné l’importance du lien permanent avec les personnes âgées accompagnées :

« Nous profitons des réseaux sociaux numériques, puisque de nombreuses personnes âgées que nous accompagnons ont des téléphones portables connectés à Internet, pour leur faire connaître notre présence et notre soutien. Par exemple, un groupe WhatsApp a été créé entre les personnes âgées et les bénévoles de la Maison de Jour San Agustín et depuis ce groupe, sont envoyées des salutations, des chansons, des devinettes, etc., pour aider à passer le temps plus agréablement. »

Plus que jamais, tous les membres de l’association Amigos de los Mayores – México redoublent leurs efforts envers les personnes âgées pour qu’elles passent cette période de confinement de manière la plus tranquille possible, en maintenant avec elles cette relation de solidarité si forte qui les unit.

(Crédit Photos: Amigos de los Mayores-Mexique)

 

Partager

Articles similaires

1er Octobre, journée internationale des Personnes âgées

Le saviez-vous ? En 1982, l’assemblée générale des Nations Unies a…

A Chicago, on profite de l’été en toute sécurité

Comme chaque année, les personnes âgées attendent toute l'année pour…

La parole est donnée aux aînés suite au meurtre de George Floyd aux Etats-Unis

Les membres de la Fédération Internationale des Petits Frères des…