Lancement d’un grand mouvement en faveur des personnes âgées en Inde

Le 9 décembre 2019, à Chennai, en Inde, 62 personnes ont participé à une conférence sur l’assistance aux personnes âgées en Inde, représentant diverses organisations d’aide sociale, des ONG de soins aux personnes âgées, des assistants sociaux, des responsables d’ONG, des bénévoles engagés dans les soins aux personnes âgées, des formateurs sur les soins aux personnes âgées, etc., provenant de différentes régions du Tamil Nadu, et deux personnes de l’organisation française des Petits Frères des Pauvres ont assisté à une conférence sur l’assistance aux personnes âgées en Inde. La conférence a également été l’occasion pour l’organisation POPE (People Organization for Planning and Education) d’expliquer son action en faveur des personnes âgées et de lancer le livre “ Elderly Care in India”.

La situation des personnes âgées en Inde

Comme dans tous les pays du monde, la population indienne a vieilli, et on estime que 10% de la population a plus de 60 ans en Inde. On estime que ce chiffre passera à 12,5 % en 2020 et à 20 % en 2030.  L’augmentation (entre 10 % et 20 %) a duré 150 ans en France. Dans les 20 prochaines années, l’Inde, le Brésil et la Chine compteront 20 % de personnes âgées. Aujourd’hui, la durée de vie moyenne des personnes âgées en Inde a été portée de 69,3 ans à 71 ans.

L’Inde est le deuxième pays au monde pour l’augmentation du nombre de personnes âgées. Et une enquête menée auprès de 50 000 personnes âgées en Inde montre que 43 % des personnes âgées ont besoin de conseils pour leur problème de santé mentale et que 80 % des personnes âgées en Inde n’ont même pas accès aux soins de santé de base.

64 % des personnes âgées sont issues des zones urbaines et 36 % des zones rurales. Différentes études montrent que 40 % des personnes âgées vivent en dessous du seuil de pauvreté. 73 % sont analphabètes et 90 % des personnes âgées ne bénéficient d’aucun régime de protection sociale de la part du gouvernement.

 

Le vieillissement de la population pose différents défis à l’individu, aux familles et à la société en général

Du point de vue de l’individu :

-L’absence de finance (dépôts bancaires, possession d’une maison ou de terre),

-Santé défaillante et perte progressive du soutien familial,

-L’instabilité émotionnelle et la dépression mentale,

-Une négligence et une perte d’indépendance et de dignité,

-Le manque d’accessibilité aux services de soins de santé et l’impossibilité d’accéder aux services de soins de santé spécialisés.

 

Du point de vue de la famille :

– Les enfants adultes peuvent ne pas être en mesure de s’occuper de leurs parents plus âgés,

-Les enfants immigrés vivant loin de leurs parents et incapables de subvenir à leurs besoins,

-Incapacité de s’occuper d’une personne âgée si elle souffre de maladies chroniques / maladie d’Alzheimer,

-Un emploi ou un revenu insuffisant pour s’occuper des parents âgés,

-S’occuper d’une personne âgée est plus coûteux que s’occuper des autres membres de la famille,

-Difficulté à comprendre les besoins, les problèmes, les attentes des personnes âgées par les plus jeunes.

 

Du point de vue de la société :

-Partager les ressources avec de nombreuses personnes, y compris les enfants, les adultes et les personnes âgées. La question est de savoir quelle part peut être donnée aux personnes âgées,

-Un manque de système de santé publique avec des installations spéciales pour les soins gériatriques,

-La non-disponibilité de solutions d’assistance pour les personnes âgées.

 

La prise en charge des personnes âgées doit être l’affaire de tous

La société doit développer les moyens de traiter ces problèmes communs en prêtant attention aux personnes de plus de 80 ans, aux handicapés, à ceux qui sont seuls, aux indigents et aux femmes.

Le gouvernement ne peut à lui seul répondre à tous les besoins de la population âgée.

Les organisations à but non lucratif et les familles doivent jouer un rôle important à cet égard.

                   

Afin de mobiliser et d’alerter la société civile, l’organisation POPE a initié un grand mouvement en faveur des personnes âgées (“Elderly care movement”). L’objectif est de sensibiliser les jeunes générations à la situation des personnes âgées, en particulier les Dalits (encore appelés intouchables) et les populations tribales. POPE invite tout le monde à prendre soin des personnes âgées et à continuer à les inclure dans la société.

L’association POPE, multiplie les rencontres avec les différents acteurs sociaux et citoyens à travers le Tamil Nadu, notamment dans la ville de Chennai, et a l’ambition de développer ce mouvement à travers le pays dans les trois prochaines années.

Par ailleurs, POPE a développé différents programmes pour les personnes âgées, en particulier issues des communautés Dalits et tribales, qui sont les plus pauvres et les plus oubliées :

– Visites à domicile par des bénévoles,

– Soins médicaux,

– Distribution de nourriture,

– Mini séjour de répit.

 

Les Petits Frères des Pauvres, association de référence dans la lutte contre l’isolement des personnes âgées en France, soutient l’association POPE depuis plus de 5 ans.

Depuis peu POPE est partenaire de la Fédération Internationale des Petits Frères des Pauvres.

Crédit photos : Barbara Bringuier

Partager

Articles similaires

Notre 1er séminaire de recherche de fonds 100% online

Pour la première fois depuis 11 ans, en raison de…

Noël 2020 fêté, malgré la pandémie, et source d’idées nouvelles

Pour ce Noël 2020 « spécial » en raison de la Covid…

Les vaccins arrivent !

Dans le contexte ou les premiers vaccins deviennent disponibles, cela…